Deuil

Même si un décès implique certaines contraintes pratiques (obsèques, formalités…), la perte d’un être cher est avant tout une épreuve morale : les proches du disparu doivent faire leur deuil. Le deuil est à la fois la réaction consécutive à la perte d’un proche et le processus à l’issue duquel on peut  accepter sa disparition et tenter de se reconstruire. 

Deuil

Les étapes du deuil

Le deuil est un processus propre à chacun. Cependant, de nombreux spécialistes s'accordent sur des trajectoires normées relativement similaires. Ainsi, Elisabeth Kübler-Ross propose cinq étapes du deuil : choc, colère, marchandage, dépression et acceptation. Selon d'autres spécialistes, on pourrait compter 4 étapes : sidération, fuite, déstructuration et restructuration. Bien que décrivant le phénomène de manière légèrement différente, ces deux parcours proposent des étapes de deuil permettant de faire face au décès d’un proche.

 

Les associations d'aide au deuil

Les différentes phases du deuil peuvent s’avérer complexes à gérer. Il est donc important de se faire accompagner. Pour cela, il existe des associations d'aide au deuil présentes sur tout le territoire. Elles suivent les personnes en fin de vie (JALMALV), peuvent être généralistes (vivre son deuil) ou spécialisées (FAVEC). De nombreux psychologues peuvent aussi vous prendre en charge et vous accompagner tout au long du processus. Vous trouverez également sur Comitam des informations sur les démarches après obsèques.

 

Aider un proche en deuil

Pour aider un proche en deuil, il est important de l’entourer ; il s’agit d’être disponible sans être étouffant. En premier lieu, il convient de lui présenter vos condoléances. On peut aussi écrire une lettre de deuil ou envoyer des fleurs avec un message. Vous trouverez sur ce site de nombreux articles concernant les condoléances, le monument funéraire ou les fleurs de deuil. Néanmoins nous vous recommandons d'éviter de reprendre l'un des nombreux modèles de lettre que l'on peut trouver sur internet. Il est préférable de privilégier un message personnel, même court ; il sera plus pertinent que la reprise d'un beau texte existant mais impersonnel.

 

Deuil brutal

Si une mort naturelle ou une longue maladie permettent de se préparer moralement, un deuil brutal ne permet pas à ce processus de se mettre en place. Quel que soit le type de décès (accident, homicide, suicide) un  deuil brutal nécessite une réponse spécifique. Il en est de même lorsque les circonstances du décès ne laissent pas la possibilté aux familles de récupérer le corps du défunt.

 

Expliquer la mort aux enfants

La disparition d'un être cher affecte les adultes mais concerne également les enfants : comment aborder avec eux ce sujet si particulier ? Expliquer la mort aux enfants implique de choisir ses mots avec soin, de les rassurer, de les encourager à s'exprimer et de rester présents pour qu'ils puissent eux aussi faire leur deuil.