Fin de vie : prévoir les obsèques

L'essentiel

  • La fin de vie désigne la période qui précède le décès pour une personne atteinte d'une maladie incurable
  • Si votre proche est en fin de vie, vous pouvez prendre vos dispositions à l'avance, notamment en commençant à préparer ses obsèques
  • Une personne en fin de vie peut également disposer de soins palliatifs pour améliorer ses conditions de vie et soulager sa souffrance

fin de vie

On parle de fin de vie lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie en phase avancée ou terminale, et incurable. Cette période peut être longue et durer plusieurs semaines ou mois, ou durer très peu de temps.

Dans les deux cas, si l’un de vos proches est en fin de vie, vous pouvez déjà commencer à vous organiser pour son décès. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous. Si la personne en fin de vie a prévu une assurance obsèques, celle-ci peut spécifier les prestations qu’elle désire. Mais si rien n’a été prévu, il est quand même possible de commencer à planifier les funérailles.

La démarche est certainement délicate, mais reste moins douloureuse que de s’en occuper au dernier moment. D’une certaine façon, elle permet même de se préparer. Les personnels hospitaliers ou de maison de retraite recommandent donc fréquemment aux familles de prendre leurs dispositions d’avance.

 

LA PRISE EN CHARGE DE QUELQU'UN EN FIN DE VIE

Une personne en fin de vie a des droits, notamment celui d’accéder à des soins pour le soulager : ce sont les soins palliatifs. En 2015, la loi Claeys-Leonetti a également précisé le droit à une sédation profonde jusqu’au décès pour les patients en souffrance insupportable. Les directives anticipées sont aussi imposées au médecin pour empêcher tout acharnement thérapeutique. Le droit à l’euthanasie n’est cependant pas encore reconnu en France.

 

GÉRER LE DÉCÈS DÈS LA FIN DE VIE

Il est complexe d’anticiper le décès d’un proche, et cela suscite souvent des réticences. Mais prendre ses dispositions à l’avance peut vous faciliter les choses. En fonction de la situation, il est peut-être possible d’échanger avec la personne en fin de vie, ce qui vous permet de comprendre ses souhaits pour ses propres obsèques. Dans le cas contraire, vous pouvez de toute façon réfléchir plus sereinement, en prenant plus de temps, à la façon dont vous voulez organiser les obsèques.

Cette période de transition peut alors faciliter le travail de deuil. Elle rend aussi possible le choix d’une agence de pompes funèbres proposant des tarifs justes, et la comparaison de différents opérateurs. N’oubliez pas qu’après le décès, vous ne disposez plus que de six jours ouvrés pour organiser les obsèques.

 

LES SOLUTIONS DES POMPES FUNÈBRES POUR UN DÉCÈS À VENIR

Les pompes funèbres ne réalisent pas que des devis au moment du décès. En effet, elles peuvent également vous proposer des devis de fin de vie. Ainsi, vous pourrez déterminer à l’avance les services que vous désirez et comparer les prix des différentes agences. N’hésitez pas : cela se fait souvent, et Comitam prévoit un formulaire spécifique.