Dons

Aujourd’hui 1% des français décédés à l’hôpital donnent leurs organes et 2500 personnes par an choisissent de donner leur corps. La différence entre ces deux notions n’est pas toujours connue et une certaine peur entoure le don d’organes à un moment où la peine est déjà trop forte pour supporter des épreuves supplémentaires.

DonLe don d'organes

Ce geste de don d'organes peut sauver plusieurs vies, en permettant à d'autres personne de recevoir les organes d'une personne récemment décédée. Cependant, cette démarches n'est pas à prendre à la légère et nécessite qu'elle soit consignée dans les volontés du défunt, ou que le medecin ait l'autorisation de la famille proche pour l'effectuer.

Le don du corps

Ce don de corps, ne servira pas à sauver une autre personne ayant besoin d'organes, mais sera confié à la science dans le but de faire progressé la médecine.