Trouvez les bonnes pompes funèbres

Jusqu’à 4 devis gratuits de pompes funèbres sous 2 heures

Lexique

Comitam-obsèques met à votre disposition le lexique du funéraire le plus complet d'internet de manière à vous aider dans vos choix. Si vous avez toujours besoin d'aide, nous sommes à votre disposition via ce formulaire de contact ou par téléphone. Nos experts ont mis à disposition ce véritable dictionnaire obsèques pour compléter les lexiques de pompes funèbres parfois incomplets.


Liens alphabétiques vers les mots clés :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

A

Adouci : Technique permettant de rendre à un monument funéraire un aspect lisse mais non brillant en supprimant les rugosités du granit.

Athanée : Il s’agit d’un synonyme de Maison Funéraire, Chambre Funéraire et Funérarium principalement utilisé dans le Sud-Est de la France. L’athanée est un lieu où repose le corps du défunt pendant les quelques jours séparant le décès de l’enterrement ou la crémation. Il est conçu spécifiquement pour simplifier le recueil des familles autour du défunt. L’athanée de Nice, par exemple, est très réputé dans la région.

Avis de décès : Également appelé nécrologie, l’avis de décès est la publication dans un journal d’un court texte signalant les obsèques d’un proche.

B

Baguettes : Les baguettes sont une composante du soubassement d'un monument funéraire. Il s'agit de la partie latérale qui soutient la pierre tombale.

Bière : Bière est synonyme de cercueil. Initialement la bière désignait la civière. Avec la montée du recours au cercueil, elle s’est mise à désigner celui-ci. Ce mot est principalement utilisé dans l’expression “mise en bière” qui désigne littéralement la mise en cercueil.

Bouchardé : Technique de traitement du granit d'un monument funéraire donnant un aspect rugueux, en général les points qui "dépassent" prennent une forme de quadrillage.

C

Capiton : Le capiton est le rembourrage en tissu situé dans le cercueil. Le plus souvent les capitons sont en lin, coton, satin ou soie. De plus en plus, des gammes de capitons écologiques (fibre naturelle, biodégradables,...) sont proposées par les entreprises de pompes funèbres.

Case réfrigérée : Également appelée case isotherme, la case réfrigérée permet de conserver un mort dans de bonnes conditions de conservation. Elles sont présentes soit dans les maisons funéraires soit dans les morgues des hôpitaux ou cliniques. Elles peuvent servir de lieu de séjour au défunt pendant la période séparant son décès de son enterrement ou sa crémation.

Caveau : Le caveau est un ouvrage, généralement en béton. Suite au creusement d’une fosse, il peut être décidé de confectionner un caveau. Cette paroi permettra de disposer cercueils ou urnes dans la fosse sans que ceux-ci soient en pleine terre.

Cavurne : Le cavurne est une variante du caveau. Cette dénomination est utilisée pour les caveaux spécialement réservés aux urnes funéraires. En général plus petits, ils sont moins fréquents.

Cendres : Lors d’une crémation, le corps du défunt est incinéré ainsi que son cercueil. Après cela, les cendres résultant de l’opération sont rendues à la famille dans une urne. Elle aura le choix de la destination des cendres :soit les disperser, soit enterrer l’urne, soit sceller l’urne à un monument funéraire (tombe), soit enfin placer l’urne contenant les cendres dans une case de columbarium.

Cendrier : Cendrier est un synonyme de “urne”. Il s’agit du réceptacle dans lequel reposent les cendres du défunt après une incinération (ou crémation), d’où la dénomination de “cendrier”.

Cercueil : Le cercueil est une caisse dans laquelle on place le défunt. Le cercueil est obligatoire en France pour les enterrements et les crémations. Le plus souvent en bois, le cercueil peut également être en métal et plus récemment en carton. Certaines entreprises de pompes funèbres proposent ces cercueils en carton pour les crémations.

Cénotaphe : Un cénotaphe est un monument funéraire qui ne contient pas de corps. La situation la plus fréquente dans laquelle on trouve des cénotaphes est le rapatriement de corps dans un autre cimetière par exemple pour les célébrités dans leur ville d'origine.

Cérémonie bouddhiste : Lors d’obsèques une partie de la cérémonie peut être dédiée à la religion. La cérémonie bouddhiste est le temps dédié à la religion pour les bouddhistes.

Cérémonie catholique : Lors d’obsèques une partie de la cérémonie peut être dédiée à la religion. La cérémonie catholique est le temps dédié à la religion pour les catholiques. Pour plus d’informations reportez vous à la fiche cérémonie obsèques catholiques du site comitam-obsèques.

Cérémonie juive : Lors d’obsèques une partie de la cérémonie peut être dédiée à la religion. La cérémonie juive est le temps dédié à la religion pour les juifs. Pour plus d’informations reportez vous à la fiche cérémonie obsèques juives du site comitam-obsèques.

Cérémonie musulmane : Lors d’obsèques une partie de la cérémonie peut être dédiée à la religion. La cérémonie musulmane est le temps dédié à la religion pour les musulmans. Pour plus d’informations reportez vous à la fiche cérémonie obsèques musulmanes du site comitam-obsèques.

Cérémonie orthodoxe : Lors d’obsèques une partie de la cérémonie peut être dédiée à la religion. La cérémonie orthodoxe est le temps dédié à la religion pour les orthodoxes. Pour plus d’informations reportez vous à la fiche cérémonie obsèques orthodoxes du site comitam-obsèques.

Cérémonie protestante : Lors d’obsèques une partie de la cérémonie peut être dédiée à la religion. La cérémonie protestante est le temps dédié à la religion pour les protestants. Pour plus d’informations reportez vous à la fiche cérémonie obsèques protestantes du site comitam-obsèques.

Chambre Funéraire : Il s’agit d’un synonyme de Maison Funéraire, Athanée et Funérarium. La chambre Funéraire est un salon,situé dans un bâtiment dédié, où repose le corps du défunt pendant les quelques jours séparant le décès de l’inhumation ou l’incinération. Il est conçu spécialement pour simplifier le recueil des familles autour du défunt.

Chambre Mortuaire : Il s’agit de l'équivalent de Maison Funéraire, Athanée, Chambre Funéraire et Funérarium. Cependant la chambre Mortuaire est le terme spécifique désignant les salonts situés au sein des établissements de santé (morgue), où repose le corps du défunt pendant les quelques jours séparant le décès de l’enterrement ou la crémation.

Chanfrein : Sur un monument, les arrêtes sont de base à angle droit. Le Chanfrein consiste à couper l'angle droit de manière à créer un angle comprenant deux arrêtes un rendu à l'intermédiaire de l'angle droit et de l'arrondi.

Cimetière : Le cimetière est le lieu où l’on enterre les morts. Il est régi en France par les communes ou éventuellement par les communautés de commune. Sauf rare exception, il est interdit d’enterrer un mort autre part que dans un cimetière. Les cimetières sont de mieux en mieux équipés pour servir de lieu de souvenir suite à une crémation (columbarium, jardin du souvenir,...).

Closoirs : Tout comme les baguettes, les closoirs sont une des parties du soubassement du monument funéraire. Il s'agit des parties avant et arrière qui soutiennent la pierre tombale.

Columbarium : Les Columbariums sont des cases permettant de déposer une urne. Ils sont installés dans les cimetières communaux. Il permettent de conserver un lieu de souvenir simple d’une personne incinérée. Il est possible d’effectuer une gravure sur la case mentionnant le nom et les dates de naissance et de mort du défunt. Parfois une épitaphe peut également être ajoutée. L’apparition des columbarium (qui s’écrit également colombarium) est récente. Elle répond à la croissance rapide du nombre d’incinérations en France par rapport au nombre d’inhumations. La législation oblige les cimetières à s’équiper en colombariums rapidement.

Concession : Les concessions désignent le droit de jouir d’un terrain sur un cimetière pendant une durée limitée ou illimitée. Elle permet d’enterrer un ou plusieurs proches sur le cimetière d’une commune à un emplacement dédié. Elle donne également le droit d’ériger un monument funéraire et de construire un caveau. Elle ne peut en revanche pas être revendue. Ce terrain est concédé par la commune d’où le nom de concession. Pour plus d'informations, accédez à la fiche concession cimetière du site comitam-obseques.

Conseiller Funéraire : Le conseiller funéraire, également appelé assistant funéraire dans certains cas, est la personne qui organise les obsèques. Dans l’agence elle reçoit les familles recourant aux services des pompes funèbres, les aide à définir leurs besoins et organisera ensuite l’ensemble des opérations permettant de mener à bien les obsèques. Dans certains cas le conseiller funéraire est également maître de cérémonie.

Contrat en capital : Le contrat en capital est une modalité du contrat obsèques (également appelé prévoyance funéraire). Il permet de s’organiser pour financer par avance ses propres funérailles pour soulager ses proches de cette charge. Contrairement au contrat en prestation, il s’agit uniquement d’un contrat financier qui n’associe pas de services dédiés. Il peut être proposé soit par une banque ou une assurance soit par des pompes funèbres. Vous aurez le choix sur le mode de financement (en une fois, par mensualités, pour un montant défini ou jusqu’à votre décès,...).

Contrat en prestation : Le contrat en prestation est une modalité du contrat obsèques (également appelé prévoyance funéraire). Il permet de choisir par avance le type d’enterrement ou de crémation souhaitée. Plusieurs choix sont en général proposés : soit une décision sur les grands principes des funérailles (cérémonie ou non, inhumation ou crémation) soit le choix dans le détail de l’ensemble des produits (cercueil, urne) et services (convoi, maison funéraire,...) qui constitueront votre cérémonie future. Dans tous les cas le contrat en prestation est adossé à un financement. Il permet donc de soulager ses proches de la charge financière et organisationelle de vos obsèques.

Contrat obsèques : Le contrat obsèques ou contrat de prévoyance ou encore convention obsèques est un dispositif qui permet d’organiser soit même ses funérailles. Deux modes principaux existent : le contrat en prestation et le contrat en capital. L’un permet de mettre de côté le financement pour payer les obsèques; l’autre prévoit en plus le déroulement des obsèques.

Convention Obsèques : La convention obsèques ou contrat de prévoyance ou encore contrat obsèques est un dispositif qui permet d’organiser soit même ses funérailles. Deux modes principaux existent : la convention obsèques en prestation et la convention obsèques en capital. L’une permet de mettre de côté le financement pour payer les obsèques l’autre prévoit en plus de cela le déroulement des obsèques.

Convoi : Le convoi funéraire est l’ensemble des corbillards qui transportent le défunt vers le lieu de cérémonie, le lieu d’inhumation ou le lieu de crémation. De ce fait, il est également nommé transport après mise en bière. Il peut selon les cas être composé d'un ou plusieurs véhicules. Par extension le convoi désigne parfois l’ensemble du dispositif permettant d’assurer le transport du cercueil y compris les porteurs, le chauffeur du corbillard et éventuellement le maître de cérémonie.

Corbillard : Le corbillard est le nom du véhicule funéraire. Celui-ci relève de normes spécifiques l’autorisant à transporter un défunt dans son cercueil ou dans une housse, si celui-ci n’a pas encore été mis en bière. Il peut en revanche être de tailles et d’aspects très différents.

Crémation : La crémation désigne le fait d’incinérer c’est-à-dire de brûler un défunt. Celui-ci doit nécessairement être situé dans un cercueil selon la loi française. On parle également d’incinération.

Crématorium : Le crématorium est le lieu où l’on peut incinérer un défunt. Il est composé d’une partie technique réservée aux employés du crématorium et d’une partie publique. La partie publique peut parfois comporter une salle de cérémonie et d’autres installations favorisant le recueillement et/ou le bien être des proches. Un ou plusieurs fours permettent la crémation du défunt dans son cercueil.

Creusement : Lors d’enterrements également appelés inhumations, une fosse est creusée qui accueillera dans certains cas un caveau. Le creusement est l’action de réaliser cette fosse.

D

Démarches après obsèques : Après les obsèques reste un grand nombre de démarches. Vous devrez en particulier résilier tous les abonnements et autres paiements récurrents (location,...) du défunt. Vous devrez également signaler le décès à l’ensemble des organismes de l’état. Les pompes funèbres peuvent vous proposer de s’en charger pour vous.

Démarches avant obsèques : Elles sont souvent appelées démarches seulement. Il s’agit de l’ensemble des étapes administratives à respecter pour pouvoir organiser les funérailles. Les pompes funèbres vous les proposeront systématiquement. Il ne faut pas les confondre avec les démarches après obsèques.

Devis entretien sépulture : Il s’agit d’un service Comitam. Il permet de faire entretenir une tombe soit pour un moment spécifique (date d’anniversaire de la mort, Toussaint,...) soit de manière régulière. Le devis permet de s’assurer d’avoir fait le meilleur choix en terme de : qualité de la prestation, qualité de la relation avec l’organisateur des obsèques, tarif, tout cela sans avoir à se déplacer ce qui est souvent un critère important pour ce service. Remplissez ce formulaire entretien sépulture pour obtenir simplement et gratuitement des devis.

Devis fin de vie : Il s’agit d’un service Comitam. Lorsqu’un proche est atteint d’une maladie grave par exemple, il est possible de se renseigner sur les possibilités ouvertes pour les obsèques. Un grand nombre de personnes optent pour cette solution, moins stressante et plus simple à mettre en place. Le devis vous permet de faire le meilleur choix en terme de : qualité de la prestation, qualité de la relation avec l’organisateur des obsèques, tarif, proximité de l’agence de pompes funèbres. Remplissez ce formulaire fin de vie pour obtenir simplement et gratuitement des devis.

Devis fleurissement : Il s’agit d’un service Comitam. Celui-ci est couplé au devis entretien sépulture. Si vous souhaitez par la même occasion faire fleurir la tombe d’un proche cela vous est possible en cochant simplement une case supplémentaire sur le formulaire Comitam de devis entretien sépulture. Remplissez ce formulaire fleurissement pour obtenir simplement et gratuitement des devis.

Devis obsèques : Il s’agit d’un service Comitam. Lors du décès d’un proche, rares sont ceux qui disposent des bonnes informations. Obtenir un devis obsèques permet de s’assurer d’avoir fait le meilleur choix en terme de : qualité de la prestation, qualité de la relation avec l’organisateur des obsèques, tarif, proximité de l’agence de pompes funèbres. Remplissez ce formulaire devis funérailles pour obtenir simplement et gratuitement des devis.

Devis prévoyance : Il s’agit d’un service Comitam. Environ 20% des français souhaitent organiser leurs obsèques avant leur mort pour décharger leurs proches de ce fardeau et être sûrs de voir leurs dernières volontés respectées. Obtenir un devis prévoyance permet de s’assurer d’avoir fait le meilleur choix en terme de : qualité de la prestation, qualité de la relation avec l’organisateur des obsèques, tarif, proximité de l’agence de pompes funèbres y compris en cas de déménagements futurs et enfin mode de financement. Remplissez ce formulaire devis contrat obsèques pour obtenir simplement et gratuitement des devis.

Devis rapatriement : Il s’agit d’un service Comitam. Il permet d’obtenir des devis pour le transport d’un défunt de l’étranger vers la France, de la France vers l’étranger ou d’un lieu de France à un autre. Pour les petites distances (intra-départementales), le rapatriement n’est pas nécessaire; l’opérateur de pompes funèbres assurant les obsèques le prendra à sa charge. Un devis vous permet d’obtenir le meilleur tarif pour cette prestation et, si vous le souhaitez, d’obtenir dans le même devis des informations sur les obsèques. Remplissez ce formulaire devis rapatriement pour obtenir simplement et gratuitement des devis.

Devis sépulture : Il s’agit d’un service Comitam. Vous disposez de plusieurs mois pour mettre en place la tombe d’un proche que vous avez inhumé. Ainsi, vous avez tout le temps de comparer les prestations des différents marbriers (souvent également pompes funèbres). Le devis sépulture vous permet de vous assurer d’avoir le monument le plus conforme à vos souhaits, au meilleur tarif, installé dans un délai qui vous convient. Remplissez ce formulaire monument funéraire pour obtenir simplement et gratuitement des devis.

Dispersion des cendres : Après une crémation, les cendres du défunt sont rendues aux proches. Il existe plusieurs possibilités pour le devenir de ces cendres. La solution la plus courante est la dispersion des cendres. Les cendres peuvent être remises à l’air libre sur l’espace public (hors voies publiques) à n’importe quel endroit. Elles peuvent également être dispersées dans des lieux dédiés appelés jardins du souvenir. Notez qu’il est interdit de les disperser dans un espace privé tout comme il est interdit de conserver chez soi l’urne contenant les cendres.

Don d’organes : Il s’agit de donner les organes du défunt de manière à ce qu’ils puissent être greffés à des malades qui en ont besoin. Le corps du défunt vous sera rendu rapidement, en excellent état puisque le prélèvement des organes se fait comme une opération sur un vivant. Les incisions sont recousues et pansées. Néanmoins, moins de 1% des personnes décédées à l’hôpital donne ses organes aujourd’hui.

Don du corps : Le don du corps est également appelé don du corps à la science. Il ne doit pas être confondu avec le don d’organes. Le don du corps se fait préalablement au décès en adressant son souhait à l’université la plus proche via un formulaire dédié. Le corps servira aux médecins et futurs médecins pour s’entraîner à réaliser les gestes qui pourront plus tard sauver des vies. Le corps n’est en revanche pas rendu aux familles. Dans certains cas il est possible de récupérer les cendres du corps incinéré.

Doucine : Se dit en général pour le haut d'une stèle. Il s'agit de la forme ondulée ressemblant à un S renversé.

Drap mortuaire : Le drap mortuaire est également nommé suaire ou linceul. Il s’agit du drap qui sert à envelopper un défunt. Rappelons qu’en France il est obligatoire d’enterrer ou d’incinérer un mort dans son cercueil.

E

Enfeu : Il s’agit d’une niche dans les églises ou chapelles dans laquelle on loge une tombe. Étymologiquement enfeu vient du mot enfouir.

Enterrement : Également appelé inhumation, l’enterrement est littéralement le fait de mettre en terre un défunt. Il s’oppose à la crémation qui consiste à brûler la dépouille du défunt.

Entretien Sépulture : Les personnes étant de plus en plus éloignées de leur famille et de leur lieu de naissance, il est devenu compliqué pour beaucoup d’aller se recueillir sur la tombe de ses proches. De ce fait des services ont été créés permettant l’entretien des tombes par des prestataires extérieurs. Ceux-ci proposent également le fleurissement des sépultures en général.

Exhumation : L’exhumation est le fait de sortir un corps de sa sépulture. Il faut une autorisation pour pouvoir le faire. Cela sert principalement quand on souhaite que la dépouille d’un proche soit transférée d’un cimetière à un autre ou d’une concession à une autre.

F

Faire-part : Carte de remerciement funérailles envoyées aux proches après les obsèques pour leur soutien.

Fin de vie : Sont considérées en “fin de vie” les personnes atteintes d’une maladie grave dont on peut craindre le décès. Il est possible qu’elles soient en fait très loin de la fin de leur vie mais le risque de les perdre peut inciter à tout prévoir. Ainsi, les pompes funèbres peuvent vous aider, via le service Comitam de devis fin de vie, à vous renseigner sur les obsèques de ces personnes pour ne pas être désemparé le moment venu.

Flammé : Type de traitement d'une pierre tombale rendant la surface plane mais rugueuse au touché.

Fleurissement : Action de fleurir une tombe.

Fleurs de deuil : Traditionnellement, les fleurs de deuil sont un accessoire venant agrémenter les funérailles. Elles permettent d’exprimer ses sentiments par rapport au défunt tout en réduisant le climat anxiogène d’un enterrement ou d’une crémation. Les fleurs de deuil sont les fleurs (roses, chrysanthèmes et oeillets principalement) associées aux funérailles. Il peut également s’agir de fleurs artificielles.

Fossoyage : Action de creuser une fosse, synonyme de creusement. Lorsque l’on souhaite inhumer une personne ou enterrer une urne, une fosse est creusée dans le cimetière. Le cercueil ou l’urne seront disposés dans cette fosse. Celle-ci sera éventuellement complétée par un caveau puis refermée. Le monument funéraire vient recouvrir cette fosse.

Fossoyeur : Le fossoyeur est l’employé préposé au creusement, à la constitution de fosses dans les cimetières.

Frais de Tiers : Les Frais de tiers obsèques apparaissent toujours dans les devis de pompes funèbres. Il s’agit des montants reversés à des opérateurs différents des pompes funèbres qui s'occupent des obsèques. Les plus fréquents sont : la taxe de cimetière, la taxe de crématorium, la vacation de police, la somme reversée aux organisations religieuses en cas de cérémonie, éventuellement la maison funéraire si elle dépend d’un autre opérateur funéraire.

Funérailles : Funérailles est synonyme d’obsèques. Il est composé par l’ensemble des actions symboliques (cérémonie) ou non (transport du défunt) menant à l’enterrement ou la crémation de la personne décédée.

Funérarium : Il s’agit d’un synonyme de Maison Funéraire, Chambre Funéraire et Athanée. C’est le terme le plus employé avec Maison Funéraire. Le Funérarium est un lieu où repose le corps du défunt pendant les quelques jours séparant le décès de l’enterrement ou la crémation. Il est conçu spécifiquement pour simplifier le recueil des familles autour du défunt.

G

Gravure : La gravure prend principalement place sur les monuments funéraires. Elle permet d’identifier sur une tombe le nom et les dates de naissance et de mort du défunt. Souvent une phrase à la mémoire du défunt (épitaphe) ou religieuse est ajoutée. Une gravure peut également être réalisée sur une case de columbarium, sur une plaque funéraire ou sur une urne.

H

Habilitation : L’activité de pompes funèbres est réglementée. Il est obligatoire d’obtenir une autorisation, appelée habilitation, pour pouvoir ouvrir une telle agence. Chaque opérateur dispose donc d’un numéro d’habilitation prouvant qu’il est “apte” à vous assister dans l’organisation des funérailles.

Housse : Lorsqu’un transfert avant mise en bière a lieu, le défunt est protégé par une housse. En effet, il doit être déplacé alors qu’il n’est pas encore dans son cercueil. Par mesure d’hygiène et pour s’assurer de la bonne conservation du corps, une housse hygiénique l’entoure pendant le transport.

Hublot : Certains cercueils sont munis de hublot permettant de voir le visage du défunt. Les cercueils munis de hublots sont particulièrement employés par les musulmans puisque traditionnellement les corps sont seulement enveloppés d’un linceul puis enterrés à même la terre. Le hublot est également utilisé pour les familles souhaitant pouvoir voir le défunt après la mise en bière.

I

Incinération : L’incinération est synonyme de crémation. Elle consiste à brûler le corps du défunt. Celui-ci doit obligatoirement être placé dans un cercueil avant l’incinération selon la loi française. Les cendres seront par la suite rendues à la famille. L’incinération est l’alternative à l’inhumation.

Inhumation : L’inhumation est un synonyme d’enterrement. Il consiste à mettre en terre le défunt, nécessairement placé dans un cercueil au préalable. Elle s’oppose à la crémation. Dans certains cas inhumation et crémation sont possibles. On peut en effet procéder à une incinération puis enterrer l’urne contenant les cendres du défunt.

J

Jardin du souvenir : Le jardin du souvenir est un lieu de création récente. On le retrouve dans les crématoriums ou les cimetières. Il est destiné à recueillir les cendres des personnes incinérées. C’est donc un lieu spécialement dédié qui permet de combiner la dispersion des cendres avec la conservation d’un lieu de souvenir. De plus en plus de communes sont équipées de jardins du souvenir.

K

L

Levée du corps : La levée de corps est l’instant qui suit en général la mise en bière. Il s’agit de l’action de lever le défunt dans son cercueil, déjà fermé, pour le transporter jusqu’au corbillard. C’est l’instant qui marque le début du convoi funéraire.

Linceul : Linceul est synonyme de suaire ou drap mortuaire. Il s’agit du drap qui sert à envelopper un défunt. Rappelons qu’en France il est obligatoire d’enterrer ou d’incinérer un mort dans son cercueil. Traditionnellement les linceuls étaient fabriqués en lin d’où leur nom.

Maison funéraire : Il s’agit d’un synonyme de Athanée, Chambre Funéraire et Funérarium. La Maison Funéraire est un lieu où repose le corps du défunt pendant les quelques jours séparant le décès de l’enterrement ou la crémation. Il est conçu spécifiquement pour simplifier le recueil des familles autour du défunt. La désignation Maison Funéraire est de loin la plus courante en France.

Maître de Cérémonie : Le maître de cérémonie est un employé des pompes funèbres, souvent le conseiller funéraire qui vous a reçu mais pas toujours, qui se charge pendant les obsèques de vous guider et de vous aider à l’organisation. Lors de cérémonies civiles, le maître de cérémonie peut également être officiant de la cérémonie : lecture de textes, étapes symboliques,... De ce fait il est parfois appelé ordonnateur.

Marbrerie : La marbrerie désigne l’ensemble des monuments funéraires. En effet, ceux-ci sont généralement constitués de marbre. Plus généralement la marbrerie est l’artisanat de l’installation, de la réparation, de la gravure et de la confection de sépultures.

Marbrier : Le marbrier est l'artisan travaillant dans la marbrerie.

Mise en Bière : Bière est synonyme de cercueil. Initialement la bière désignait la civière. Avec la montée du recours au cercueil, elle s’est mis à désigner celui-ci. La mise en bière est donc littéralement la mise en cercueil.

Monument cinéraire : Le monument cinéraire est le monument funéraire spécialement dédié à l’après crémation. Il ne permet d’inhumer que des urnes. En général celui-ci est plus petit, faisant environ 1m² contre 2m² pour les monuments pouvant accueillir des cercueils.

Monument Funéraire : Le monument funéraire est également appelé sépulture ou parfois tombe. Il s’agit de l’élément décoratif, souvent en marbre, qui est disposé au -dessus de la fosse où est enterré le défunt. Il peut avoir toutes formes et couleurs et il peut être personnalisé grâce à des gravures par exemple. Son utilisation n’est pas obligatoire mais est tout de même systématique pour les enterrements.

Morgue : La morgue est l’endroit des hôpitaux et cliniques où sont conservés les corps des défunts dans des cases réfrigérées réservées à cet effet. Par extension les unités de cases réfrigérées situées dans la partie technique des maisons funéraires sont parfois appelées morgues également.

N

Nécrologie : Également appelée avis de décès, la nécrologie est la publication dans un journal d’un court texte signalant les obsèques d’un proche.

O

Obsèques : Obsèques est synonyme de funérailles. Elles sont composées par l’ensemble des actions symboliques (cérémonie) ou non (transport du défunt) menant à l’enterrement ou la crémation de la personne décédée.

Opérateur Funéraire : Également appelé pompes funèbres, l’opérateur funéraire vous reçoit et organise pour vous l’ensemble des détails des obsèques à l’exclusion de la partie religieuse s’il y a lieu, pour laquelle il vous mettra en relation avec les personnes adéquates. Le rôle de l’opérateur funéraire est donc celui d’un maître d’oeuvre, il veille à ce que l’ensemble des services soit rendu. Il se charge également en direct des principaux services (convoi, cercueil).

Oraison funèbre : Une oraison funèbre est un discours, généralement public, prononcé à la louange d'une personne décédée lors de ses funérailles.

Ordonnateur : L’ordonnateur est un employé des pompes funèbres, souvent le conseiller funéraire qui vous a reçu mais pas toujours. Lors de cérémonies civiles, le maître de cérémonie peut également être officiant de la cérémonie : lecture de textes, étapes symboliques,... Dans tous les cas il se charge pendant les obsèques de vous guider et de vous aider à l’organisation. De ce fait il est presque toujours appelé maître de cérémonie.

P

Pierre Tombale : La pierre tombale est la grande plaque en marbre horizontale qui recouvre la partie supérieure de la sépulture. Elle ne doit pas être confondue avec la semelle, plaque horizontale qui sert de soubassement à la sépulture.

Plaque nominale : Elle est obligatoire sur le cercueil et peut venir remplacer la gravure sur une tombe. Il s’agit d’une plaque sur laquelle sont inscrits les noms et prénoms de la personne décédée ainsi que ses dates de naissance et de mort.

Pleine terre : L’enterrement en pleine terre s’oppose à l’enterrement dans un caveau. En effet, l’inhumation en pleine terre consiste à placer le cercueil directement dans la fosse creusée à cet effet sans que celle-ci n’ait été renforcée par un ouvrage en béton (appelé caveau).

Poêle Funéraire : Le poêle funéraire ou drap funéraire est l'étoffe utilisée pour recouvrir le cercueil du défunt. La coutume veut qu’il soit noir pour les adultes et blanc pour les enfants. Cependant, son utilisation est de moins en moins fréquente et aujourd’hui on n'en voit plus la trace que très rarement ou via la survivance consistant à placer un drapeau sur le cercueil pour les honneurs militaires.

Poignée : Un cercueil est muni d’un minimum de 4 poignées qui doivent être comprises dans le prix du cercueil. Elles permettent de faciliter leur tâche aux porteurs.

Pompes Funèbres : Également appelées opérateur funéraire, les pompes funèbres vous reçoivent et organisent pour vous l’ensemble des détails des obsèques à l’exclusion de la partie religieuse s’il y a lieu, pour laquelle votre conseiller funéraire vous mettra en relation avec les personnes adéquates. Le rôle des pompes funèbres est donc celui d’un maître d’oeuvre, il veille à ce que l’ensemble des services soit rendu. Il se charge également en direct des principaux services (convoi, cercueil). Le nom de pompes funèbres provient du fait qu’elles sont chargées historiquement de mettre de la pompe, c’est-à-dire du faste dans l’organisation des funérailles.

Porteurs : Il s’agit des personnes qui portent le cercueil lors du convoi. Ils sont en général quatre dont (le ou les) chauffeurs de corbillard et éventuellement le maître de cérémonie. Ils peuvent être plus pour des obsèques en grande pompe. Ils ne sont que deux porteurs dans des cas exceptionnels, en général quand le convoi se rend directement au crématorium où les employés de celui-ci peuvent se substituer aux porteurs. Il est rare que le soin de porter le cercueil soit laissé aux proches du défunt, principalement pour des raisons d’assurance.

Prévoyance : La prévoyance, contrat de prévoyance, contrat obsèques ou encore convention obsèques est un dispositif qui permet d’organiser soit même ses funérailles. Deux modes principaux existent : le contrat en prestation et le contrat en capital. L’un permet de mettre de côté le financement pour payer les obsèques; l’autre prévoit en plus le déroulement des obsèques. Il permet de prévoir par avance son décès futur, d’où le nom de cette prestation qui s’apparente à une assurance.

Prie-Dieu : Le prie-dieu est la marche située à l’avant de certains monuments funéraires. Il s’agit initialement d’un ornement religieux qui permet de s’agenouiller sur la tombe pour prier d’où son nom. Néanmoins, un nombre de plus en plus important de personnes choisit d’agrémenter leur monument funéraire d’un prie dieu soit par goût esthétique soit pour y poser une jardinière.

Prothèse : Les prothèses doivent absolument être retirées avant une crémation. Elles représentent un risque important pour l’installation.

Q

R

Rapatriement : Il s’agit du transport du défunt de l’étranger vers la France, de la France vers l’étranger ou de deux lieux éloignés en France. Le rapatriement de défunt est de plus en plus fréquent alors que les personnes âgées finissent de plus en plus souvent leur vie loin de leur lieu de naissance et du lieu d’habitation de leur famille.

Rechampissage : C'est le nom donné au fait de repeindre une gravure sur un monument funéraire.

Réduction : La réduction ou réduction des corps est synonyme de réunion des corps. Cela consiste à rassembler les ossement d’un défunt et à les disposer dans une boîte à ossements (reliquaire). Cette opération est de plus en plus pratiquée pour permettre de récupérer de la place dans les cimetières de plus en plus encombrés.

Registre à signatures : Ce livre mis à disposition pendant la cérémonie et parfois dès la maison funéraire permet de signaler sa présence mais surtout d’écrire un mot à la mémoire du défunt ou en soutien aux proches. Il est également appelé registre de condoléances.

Registre de condoléances : Ce livre mis à disposition pendant la cérémonie et parfois dès la maison funéraire permet de signaler sa présence mais surtout d’écrire un mot à la mémoire du défunt ou en soutien aux proches. Il est également appelé registre à signatures.

Réinhumation : C’est l’opération consistant à inhumer un défunt après qu’il ait été exhumé.

Reliquaire : Un reliquaire est une boîte à ossements. Il sert principalement dans le cadre de la réduction des corps ou dans un cadre religieux à conserver les reliques d’une personne exceptionnelle (ex : reliques d’un saint chez les catholiques).

Réquisition de police : La police en cas de décès sur la voie publique contacte un opérateur de pompes funèbres pour qu’il se charge de conserver le corps du défunt. Ainsi les pompes funèbres sont réquisitionnées.

Réunion des corps : La réunion des corps est synonyme de la réduction des corps. Cela consiste à rassembler les ossement d’un défunt et à les placer dans une boîte à ossements (reliquaire). Cette opération est de plus en plus pratiquée pour permettre de récupérer de la place dans les cimetières de plus en plus encombrés.

S

Salon permanent : Au contraire du salon temporaire, le salon permanent est dédié à un défunt. Pendant toute la durée séparant les funérailles du décès de votre proche, vous pourrez aller visiter le salon permanent de la maison funéraire pour vous recueillir et par exemple organiser des veillées funéraires.

Salon de présentation : Le salon de présentation est la pièce de la maison funéraire dans laquelle repose le défunt. Il permet à la famille de venir se recueillir dans un espace dédié. Il existe deux types de salons de présentation : les salons temporaires et les salons permanents.

Salon temporaire : Le salon temporaire est le salon de présentation qui n’est pas dédié à un défunt. Vous pourrez rendre visite au défunt sur rendez-vous ou à des horaires spécifiques à la maison funéraire. Le défunt aura alors été disposé dans le salon temporaire.

Semelle : Il s’agit de la plaque horizontale qui sert de soubassement au monument funéraire proprement dit. Elle ne doit pas être confondue avec la pierre tombale qui est la plaque horizontale en marbre qui recouvre la partie supérieure de la sépulture.

Sépulture : La sépulture est également appelée monument funéraire ou parfois tombe. Il s’agit de l’élément décoratif, souvent en marbre, qui est disposé au-dessus de la fosse où est enterré le défunt. Il peut avoir toutes formes et couleurs et il peut être personnalisé grâce à des gravures par exemple. Son utilisation n’est pas obligatoire mais est tout de même systématique pour les enterrements.

Service civil : Le service civil est synonyme de cérémonie civile c’est-à-dire non religieuse.

Service religieux : Le service religieux s’oppose au service civil. Il s’agit d’une cérémonie religieuse.

Soins de conservation : Les soins de conservation sont également appelés thanatopraxie ou soins funéraires. Ils consistent en la reformation, le soin et le maquillage du corps du défunt. Ils lui rendent un aspect apaisé et assure sa conservation en bon état en l’attente de la crémation ou de l’enterrement.

Soins funéraires : Les soins funéraires sont également appelés thanatopraxie ou soins de conservation. Ils consistent en la reformation, le soin et le maquillage du corps du défunt. Ils lui rendent un aspect apaisé et assure sa conservation en bon état en l’attente de la crémation ou de l’enterrement.

Stèle : La stèle est la plaque de marbre verticale du monument funéraire. C’est sur celle-ci que sont gravés le nom et les dates de naissance et de mort du défunt.

Suaire : Le suaire est également nommé drap funéraire ou linceul. Il s’agit du drap qui sert à envelopper un défunt. Rappelons qu’en France il est obligatoire d’enterrer ou d’incinérer un mort dans son cercueil.

T

Table réfrigérante : Les tables réfrigérantes se retrouvent principalement dans les maisons funéraires. Il s’agit de table maintenant le corps posé à sa surface, à une faible température. Elle permet ainsi une meilleure conservation du défunt.

Tentures : Une tenture est une pièce de tissu qui permet de recouvrir les murs d’une pièce. Elles sont principalement utilisées dans les maisons funéraires. Leur utilisation varie fortement d’une région à une autre.

Thanatopraxie : La thanatopraxie est également appelée soins de conservation ou soins funéraires. Elle consiste en la reformation, le soin et le maquillage du corps du défunt. Elle lui rendent un aspect apaisé et assure sa conservation en bon état en l’attente de la crémation ou de l’enterrement.

Tiers : Raccourci fréquent pour “frais de tiers”. Les Frais de tiers apparaissent toujours dans les devis de pompes funèbres. Il s’agit des montants reversés à des opérateurs différents des pompes funèbres qui s'occupent des obsèques. Les plus fréquents sont : la taxe de cimetière, la taxe de crématorium, la vacation de police, la somme reversée aux organisations religieuses en cas de cérémonie, éventuellement la maison funéraire si elle dépend d’un autre opérateur funéraire.

Toilette et habillage : Dans certains cas, les pompes funèbres vous proposeront un service plus simple que les soins de conservation : le toilettage et l’habillage du défunt. Ce service est parfois rendu par l’hôpital et est normalement rendu systématiquement en cas de dons d’organes.

Tombe : La tombe est parfois appelée sépulture ou monument funéraire. Il s’agit de l’élément décoratif, souvent en marbre, qui est disposé au dessus de la fosse où est enterré le défunt. Elle peut avoir toutes formes et couleurs et elle peut être personnalisée grâce à des gravures par exemple. Son utilisation n’est pas obligatoire mais est tout de même systématique pour les enterrements. La tombe désigne également l’ensemble de l’espace, en trois dimensions, où est situé le corps du défunt.

Transfert après mise en bière : Le transfert après mise en bière est le transport du défunt vers le lieu de cérémonie, le lieu d’inhumation ou le lieu de crémation. Il est parfois nommé plus simplement convoi. Il peut selon les cas être composé de un ou plusieurs véhicules.

Transfert avant mise en bière : Le Transfert avant mise en bière est le déplacement du corps avant qu’il n’ait été placé dans le cercueil. Il est souvent appelé transport avant mise en bière.

Travaux de cimetière : Il s’agit de l’ensemble des travaux de marbrerie : installation d’un monument funéraire, ouverture, fermeture et construction de caveau,... Ils incluent parfois les autres travaux effectués dans les cimetières après enterrement (exhumation, réduction de corps,...). Enfin, certains opérateurs réalisent des travaux de cimetière pour les communes : ré-aménagement des cimetières, construction d’un columbarium et d’un jardin du souvenir, reprise technique...

U

Urne cinéraire : L’urne cinéraire également appelée urne funéraire ou plus simplement urne a pour vocation de recueillir les cendres du défunt après une crémation.

Urne funéraire : L’urne funéraire également appelée urne cinéraire ou plus simplement urne a pour vocation de recueillir les cendres du défunt après une crémation.

V

Vacation de police : Présence d’un membre des forces de police pour des opérations spécifiques, en particulier l’inhumation dans une autre commune ou l’exhumation. Elle est facturée à montant forfaitaire prélevé par les pompes funèbres et redistribuée aux forces de police. Elle figurera donc dans la partie “tiers” de votre devis.

W

X

Y

Z

Demande de devis obsèques en ligne, simple et gratuit