Urne funéraire

urne funéraireL’urne funéraire ou urne cinéraire est destinée à recevoir les cendres du défunt suite à une crémation. L’urne funéraire peut-être en pierre, en bronze, en granit, en céramique, en verre, en bois, en cellulose, ou en d’autres matériaux. Les urnes funéraires biodégradables sont également de plus en plus répandues. Les urnes peuvent être personnalisées afin de correspondre au mieux à la personnalité du défunt.

L’urne funéraire porte une plaque sur laquelle sont mentionnées les nom et prénoms du défunt, ainsi que sa date de naissance et sa date de décès.

Le choix de l’urne est libre et les familles peuvent choisir l’urne la plus adaptée à leurs souhaits. Cependant, en cas d’immersion de l’urne en mer, le choix d’une urne biodégradable est imposé.

La remise de l'urne est effectuée à la personne qui a organisé les obsèques. Une urne funéraire coûte en moyenne entre 100 et 500 euros, en fonction du matériau et du degré de personnalisation choisi.

Que faire de l'urne funéraire

L’urne funéraire ne peut pas être conservée à domicile. La conservation d’une urne funéraire à domicile est en effet désormais interdite par la loi, afin de permettre à chacun de se recueillir sans que cela nécessite d’accéder au domicile de la personne qui conserve l’urne.

L’urne peut être placée dans une case de columbarium, inhumée (dans un caveau ou dans un cavurne), ou les cendres peuvent être dispersées (dans le jardin du souvenir, en pleine nature, à l’exception de la voie publique).  Il est également possible de sceller l’urne sur un monument funéraire existant (sur le monument funéraire familial par exemple). Si le lieu choisi est éloigné du crématorium, il sera alors nécessaire de transporter l'urne. L'envoi d'une urne par la poste est possible sous certaines conditions.

Le crématorium peut également conserver l’urne, afin que les proches puissent prendre une décision concernant le devenir de l’urne. Cette conservation peut être gratuite ou payante en fonction des crématoriums.