Gravure funéraire

gravure funéraireLors de la pose d'un monument funéraire ou de l'entretien d'une tombe, il faut prévoir de graver les noms et dates des personnes enterrées à cet endroit. Plusieurs possibilités existent pour ces gravures à la fois en terme de méthode et de lieu où graver les lettres.

Les différents types de gravure funéraire et leur coût

Les manières et les formes des gravures peuvent varier. Leur coût et la résistance des lettres est fortement impactée par les différentes solutions techniques envisagées.

  • La solution la plus simple est le sablage : elle coûte en général entre 5 et 8 euros la lettre et durera selon les monuments et les conditions du cimetière environ 15-20 ans.
  • Traditionnellement, la gravure se faisait au ciseau. C'est encore un usage très répandu : le caractère revient à 8-12 euros mais durera plus longtemps (environ 30 ans en moyenne).
  • Il est possible de réaliser une gravure laser. Cela est en général privilégié pour les plaques funéraires plutôt que pour les monuments funéraires et permet de réaliser des formes personnalisées précisément (médaillons photo,...)
  • Il est fréquent de faire dorer à la feuille les lettres gravées. Cela reviendra selon les régions et les marbriers à 12-15€
  • Enfin, hormis les lettres, il est possible de faire graver des dessins plus complexes dont le tarif variera en fonction du dessin.

Où placer la gravure des noms et dates d'un proche ?

En général, la gravure se fait sur la stèle, c'est à dire sur la partie verticale de la tombe. Au delà du fait que c'est l'usage, cela est préférable à la solution consistant à graver directement la pierre tombale (partie horizontale de la sépulture). En effet, la gravure est alors moins affectée par les conditions climatiques et en particulier par la pluie et dure ainsi plus longtemps.

Il est également possible d'établir des gravures de columbarium. Sur la plaque, à l'avant de la case de columbarium, il est possible de graver les noms et date des personnes dont l'urne est conservée.

La gravure funéraire sur monument funéraire est ce qui se fait le plus fréquemment mais il est également possible de pratiquer une gravure sur plaque funéraire en granit, en marbre ou en verre. Cela permet parfois de faire une gravure personnalisées qui vient s'ajouter à l'ensemble composé par la tombe.

Couleurs de gravures et typographies de gravure

Les gravures n'ont pas de couleur. En revanche il est fréquent d'appliquer une couche de peinture ou de la feuille d'or pour rendre la gravure plus visible. En dehors des choix d'aplat de feuille d'or ou éventuellement d'argent, les couleurs de peinture choisies les plus fréquemment sont le brun, le blanc, le noir et le vert.

Il faut également choisir la typographie c'est à dire la police d'écriture. La typographie de gravure la plus fréquente est l'Antique (écriture en capitales). Légèrement plus onéreuse mais très fréquente, l'anglaise (attachée) est également présente sur les stèles de nombreux cimetières. L'écriture gothique vient compléter la liste des trois typologies de gravure les plus fréquentes.

Autres éléments de gravure funéraire

Il est clair que chaque monument funéraire porte toujours les inscriptions gravées des noms et dates de naissance et décès de la personne concernée. Néanmoins il est fréquent de graver de nombreux autres éléments sur la tombe familiale.

  • L'élément le plus fréquemment gravé sur pierre est l'épitaphe : petite phrase souvent sous forme de maxime ou de boutade qui vient reprendre la vie du défunt. Dans les plus célèbres Groucho Marx aurait demandé comme Epitaphe "Je vous l'avais bien dit que j'étais malade !".
  • Maintenant que les stèles ne sont plus que très rarement en forme de croix ou de croissant il est très fréquent que ce soit la gravure sur la stèle qui permette de représenter son appartenance religieuse via un emblème : crucifix pour les catholiques, croix pour les protestants, croissant pour les musulmans,...
  • Un monument funéraire peut être en soi austère, l'ajout d'un dessin gravé dans la stèle peut permettre à la fois une plus grande personnalisation de l'espace funéraire mais aussi un adoucissement de la duretée de la pierre. Les dessins les plus souvent gravés sont les animaux de compagnie de la personne ou des fleurs.
  • Il est maintenant technologiquement possible de graver une photo dans une plaque en granit, en verre ou en marbre. Cela se fait en général au laser pour une meilleure précision.
  • L'ajout d'un médaillon sur la stèle permet parfois d'ajouter une gravure plus précise plus simplement puisqu'elle a pu être faite en atelier sans avoir à démonter la stèle

Rechampissage

Avec le temps, les gravures peuvent disparaître comme vu plus haut. C'est souvent la peinture qui s'efface la première. Il est possible de faire l'entretien de la gravure funéraire. On appelle cette opération "réchampissage". En effet il s'agit de peindre les lettres sans peindre la stèle. Cela sera effectué après l'enlèvement des restes de gravure sur la stèle, en général par simple grattement.