Inhumation de cendres

inhumation des cendresParmi les possibilités offertes pour les cendres d'un défunt, l'inhumation des cendres est celle qui permet le mieux de disposer d'un lieu de mémoire. L'urne peut être enterrée sous une tombe familiale classique ou sous un monument dédié nomme monument cinéraire.

Enterrement des cendres

Dans une sépulture classique il y a toujours un mètre de terre entre la partie où sont places les cercueils et le sol : on appelle cela le mètre sanitaire. Cela permet également de disposer plusieurs urnes qui n’empiéteront pas sur les places réservées au cercueil. L'inhumation des cendres est particulièrement classique pour les catholiques. En effet, le concile de Vatican II a autorisé les fidèles à procéder à la crémation aux conditions que l'éventuelle cérémonie catholique précède la crémation et que les cendres soient inhumées. Certains caveaux nommés cavurnes sont spécifiquement dédiés à l'inhumation d'urnes. La concession correspondante est en général plus petite (1m sur 1m).

Alternative à l'inhumation des cendres

En plus des autres méthodes courantes telles que la dispersion des cendres ou le placement de l'urne dans une case de colombarium, il est possible de sceller une urne sur une pierre tombale. Il est alors recommandé d'utiliser une urne en granit. Le fait de sceller une urne sur une tombe est économique, car l'opération ne nécessite pas d'ouverture de tombe. L'urne en granit présente l'avantage de résister aux intempéries, tout en étant difficile à retirer de la tombe.