Décès à l'étranger

L'essentiel

Les organismes à contacter en premier :

- Le consulat de France du pays de décès

- L'assurance de la carte bancaire ou autre assurance souscrite

- Les Pompes Funèbres en France ou un idéalement un comparateur de pompes funèbres


Les options pour l'organisation d'obsèques :

- Un enterrement dans le pays de décès

- Une crémation dans le pays de décès et le rapatriement de l'urne

- Un rapatriement du corps en France pour une crémation ou un enterrement

décès à l'étrangerLe décès d’un proche à l’étranger nécessite de bien se renseigner. En effet, des formalités spécifiques doivent être accomplies lorsque le décès survient hors de nos frontières. Les organismes qui peuvent vous aider sont les ambassades et consulats, ainsi que les organismes d’assistance et les compagnies d’assurance.

Que faire lorsque le décès d’un proche survient à l’étranger ?

Lorsqu’un décès survient à l’étranger, la première démarche à effectuer consiste à informer les autorités du pays ou le décès est intervenu. Il est également nécessaire d’avertir les autorités du pays du ressortissant étranger. L’ambassade ou le consulat français sont alors les interlocuteurs privilégiés. Le centre de crise, rattaché au ministère des affaires étrangères est également joignable 7 jours sur 7 et 24h sur 24 au 01.53.59.11.00. si l’on éprouve des difficultés à joindre l’ambassade ou le consulat. Ces organismes vous aideront ensuite dans vos émarches.

Est-il obligatoire de rapatrier le corps du défunt ?

Le fait de rapatrier le corps en France n’est pas obligatoire. Le consulat français vous demandera si vous souhaitez rapatrier le corps ou les cendres du défunt. Les formalités liées à ce transfert sont, le cas échéant, effectuées par le consulat. Vous pouvez également choisir d’inhumer le corps ou de procéder à la crémation dans le pays ou est survenu le décès. Les frais liés aux funérailles et leur règlement dépend de de l’assurance du défunt.

Assurance et décès à l’étranger

Les frais liés à un rapatriement lors d’un décès à l’étranger sont importants (compter environ 2500-3500 euros et parfois jusqu'à 10 000 euros dans des conditions particulières) et il est nécessaire de vérifier la présence ou non d’une assurance rapatriement. En général, toutes les cartes bancaires permettent de bénéficier d'une assurance rapatriement. Il faut alors se rapprocher du service lié à la carte bancaire dont le numéro est souvent stipulé au dos de la carte. Si aucune assurance n’a été souscrite, les frais liés aux funérailles sont à la charge de la famille du défunt. Les assurances pour les français à l’étranger couvrent en général les frais liés au rapatriement du corps. Les frais prsi en charge sont d'habitude : le cercueil, a mise en bière, les démarches administratives dans le pays de départ, le transit jusqu'au pays d'arrivée, le transfert du corps au funérarium (mais pas le funérarium lui-même). Pour connaître les modalités spécifiqiues, il est nécessaire de se rapprocher de l’organisme d’assurance.