Textes et proverbes sur la mort

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsqu’un deuil survient, il peut être difficile de trouver les mots justes pour écrire un dernier hommage au défunt ou présenter ses condoléances. A cet égard, les arts et la littérature peuvent être d’une aide précieuse ; on peut y recueillir des textes et proverbes sur la mort qui permettent d’exprimer son soutien aux familles endeuillées et d’évoquer le disparu. Le théâtre, la poésie, et diverses citations d’auteurs sont autant de sources d’inspiration dans lesquelles on peut puiser afin d’exprimer son ressenti et de partager son deuil. Cela permet également d’évoquer la mort et l’absence avec tact.

A titre d’exemple, voici quelques proverbes, citations et poèmes.

 

Proverbes

« La mort est notre hôte »

« Les morts ne sont vraiment morts que lorsque les vivants les ont oubliés »

« Il faut attendre la mort pour bien juger la vie »

« La mort n’existe que pour ceux qui restent »

« Le mort va compter les étoiles et il reviendra quand il les aura toutes comptées »

« Devant l’amour et devant la mort, il ne sert à rien d’être fort »

 

Citations

« Les larmes sont le langage muet de la douleur » (Voltaire)

« Tu n’es plus là où j’étais mais tu es partout où je suis » (Victor Hugo)

 « Les morts ne sont pas partis, ils sont seulement devenus invisibles » (Saint Augustin)

« Rien n’est plus vivant qu’un souvenir » (Frédérico Garcia Llorca)

« Le vrai tombeau des morts, c’est le cœur des vivants » (Jean Cocteau)

« Toutes les déceptions de pensée et d’espérance, tout cela est secondaire. Le seul malheur irréparable, c’est mort de ceux qu’on aime » (Romain Rolland)

 « Si nombre de gens ont peur de la mort, la mort ne craint personne ». Pierre Dac

 « Avant de combattre la mort, il faut apprendre à vivre ». Jalal Al-Dîn Rûmi

 « Plus redoutable que la mort, c'est une vie sans amour ». Christian Bobin 

 

Poèmes

« Je t’aime avec mon cœur ancien

Je t’aime avec ce que mon être

A de plus fort contre la mort – Je t’aime

Avec ce que j’ai d’immortel »

Sully Prudhomme

 

« Je suis debout au bord de la plage ;

Un voilier passe dans la brise du matin

et part vers l'océan.

Il est la beauté et la vie.

Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.

Quelqu'un à mon côté dit : »Il est parti »

Parti vers où ? Parti de mon regard c'est tout !

Son mât est toujours aussi haut,

Sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.

Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui.

Et au moment où quelqu'un près de moi dit : « Il est parti »

Il y en a d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon

et venir vers eux, s'exclament avec joie : « Le voilà »

William Blake – Le voilier

 

« Nous voici aujourd'hui au bord du vide

Puisque nous cherchons partout le visage

que nous avons perdu.

Il était notre avenir et nous avons perdu notre avenir.

Il était des nôtres et nous avons perdu

cette part de nous-mêmes.

Il nous questionnait et nous avons perdu sa question.

Nous voici seuls, nos lèvres serrées sur nos pourquoi.

Nous sommes venus ici chercher,

chercher quelque chose ou quelqu'un.

Chercher cet amour plus fort que la mort. »

Paul Eluard – Au bord du vide

 

Vous pouvez trouver d’autres textes sur le site comemo.org.