Crématorium

crematorium

Qu'est-ce qu'un crématorium ?

Le crématorium est le lieu où est pratiquée l'incinération des corps des défunts. En pratique, la crémation des corps et le placement des cendres dans un cendrier et une urne se déroulent dans ces lieux. Il faut aussi savoir qu'en attendant que les familles statuent sur la destination des urnes, ces dernières peuvent être conservées dans un crématorium.

Puisque sa fonction a désormais évolué, un crématorium peut servir à accueillir les proches durant la crémation pour rendre un dernier hommage au disparu. Dans ce cas, il est possible d'y organiser une cérémonie religieuse, un discours ou une réunion avec ou sans musique. Il est aussi envisageable d'y proposer un registre de condoléances.

Le tarif des crématoriums

Lors des obsèques, le passage au crématorium induit divers frais en plus du cercueil, de l'urne, de l'organisation de la cérémonie et des coûts de sépulture. Les prix des crématoriums sont en moyenne de 300 à 800 euros en fonction de la situation géographique, somme à laquelle il faut ajouter une taxe de crémation qui vaut entre 300 et 500 euros.

Comment se passe la crémation d'un corps ?

La crémation est un procédé qui vise à réduire le corps d'un défunt en cendres dans un four crématoire chauffé à très haute température, jusqu'à 900°. Se faisant dans le respect du corps humain, elle se réalise en diverses étapes. Le défunt est, tout d'abord, installé dans un cercueil scellé par la police, puis introduit dans le four. Ainsi, le corps passe de l'état solide à l'état gazeux. Les cendres sont, par la suite, récupérées, broyées et déposées dans une urne cinéraire. Cette dernière est une sorte de vase fermée qui permet de conserver parfaitement les cendres. Elle est équipée de plaques permettant d'apposer des informations relatives au défunt, notamment son nom, son prénom ainsi que le lieu de la crémation.

Bon à savoir : pour éviter toutes explosions dans le four crématoire, tout appareil électronique doit être retiré avant l'incinération.

La crémation peut durer entre 1 h 30 et 23 h. Pendant ce temps, la famille peut y assister via une retransmission vidéo. À la suite de cette opération, les proches du défunt peuvent récupérer les cendres. En revanche, le crématorium propose généralement de conserver l'urne. Ainsi, la famille dispose d'un certain délai pour réfléchir à la destination de celle-ci.

Selon le choix de la famille, une urne contenant les cendres du défunt peut être déposée dans un columbarium qui est un espace destiné au recueil des urnes dans les cimetières. Elle peut aussi être gardée dans une cavurne d'une propriété privée. Toutefois, une urne cinéraire ne doit jamais être placée à l'intérieur d'un logement. Outre cela, les proches du défunt ont aussi le choix de disperser les cendres dans un espace public de la municipalité qui est prévu à cet effet. Il s'agit plus précisément des jardins de souvenirs. Ces lieux sont créés près des crématoriums ou des cimetières.

L'aménagement d'un crématorium

En général, l'aménagement d'un crématorium se divise en deux parties bien distinctes : une partie technique réservée aux professionnels et une partie publique permettant d'accueillir les proches et les personnes endeuillées.

La salle ouverte aux proches comprend une chambre de présentation. Protégée d'une vitre, celle-ci leur permet d'assister à l'entrée du cercueil dans le four. On peut aussi y trouver un ou des salons de réception où la famille attend la fin de l'opération ainsi que la remise des cendres funéraires. Cette partie publique est aussi dotée d'un bureau où le personnel qui est chargé de la crémation du défunt reçoit, conseille et oriente les familles.

Les parties techniques réservées aux opérateurs, quant à elles, disposent d'une salle funéraire où les cercueils sont réceptionnés ainsi que de plusieurs chambres d'incinération et de locaux techniques. Elles possèdent aussi des pièces où sont entreposées les urnes qui attendent les sépultures. Par décence, mais aussi pour la sécurité des visiteurs, ces pièces sont interdites au grand public.

Comment choisir un crématorium ?

Actuellement, le territoire français compte environ 200 crématoriums répartis dans toutes les régions. Le choix se fait souvent selon la localisation du défunt. En effet, la crémation doit se faire dans les 6 jours suivants le décès. De ce fait, choisir un crématorium proche s'avère plus pratique. C'est également un moyen d'anticiper les frais de déplacement onéreux.

Par contre, les proches du défunt sont toujours libres de choisir un crématorium en fonction de leurs attentes. En pratique, la sélection d'un crématorium peut se faire en fonction du tarif proposé par l'établissement ainsi que les prestations qui y sont suggérées. Certains crématoriums peuvent, par exemple, disposer d'une salle de cérémonie et d'une salle de convivialité. Tandis que d'autres peuvent proposer une possibilité de personnalisation d'hommage par une diffusion de vidéo et de musique.

Quelles cérémonies peuvent avoir lieu dans un crématorium ?

Puisque les cérémonies d'adieu sont essentielles pour rendre un dernier hommage au défunt, mais surtout pour permettre à la famille et aux proches de commencer leur deuil, les cérémonies précédant la crémation peuvent avoir lieu dans le crématorium. Il peut s'agir d'une cérémonie laïque ou d'une cérémonie religieuse.

Pour ce faire, un conseiller funéraire peut aider à organiser la cérémonie. Il joue le rôle de représentant de la famille auprès des services du crématorium et du représentant du culte ou du maître de cérémonie. Habituellement, cette cérémonie dure environ 30 et 45 minutes en présence du cercueil. Elle se déroule souvent de la même manière. En effet, il y a, tout d'abord, un temps d'accueil avec installation du cercueil, une invitation au recueillement, des prises de parole et des pauses musicales, un dernier hommage avant la séparation et le départ du cercueil.

La réglementation en vigueur des établissements crématoires

En France, un crématorium fait l'objet d'une réglementation sévère puisque des défunts y sont quotidiennement brûlés. 

En principe, ces règlements portent sur les mesures d'hygiène, la sécurité des locaux contre les incendies, le matériel du personnel ainsi que l'affichage obligatoire. Ils visent aussi à garantir la conformité des constructions et des aménagements pour assurer la sécurité des visiteurs et des opérations. Enfin, ils déterminent, les largeurs minimales des accès et des voies de secours, la conformité des fours, les cheminées, les conduits d'évacuation des gaz, etc.

Cette réglementation édicte aussi la norme d'isolation acoustique et des revêtements des murs. En effet, l'aménagement doit apporter un confort et une intimité aux usagers en respectant le silence et le recueillement grâce aux mesures d'insonorisation.

3 devis de pompes funèbres gratuits en 2 clics !