Dispersion des cendres en mer ou immersion d'une urne funéraire

dispersion de cendres en merLe souhait d'un proche de voir ses cendres funéraires dispersées en mer est fréquent lorsque ce dernier à eu au cours de sa vie une relation particulière avec la mer (marins, passionnés...).

La dispersion de cendres en mer est aujourd'hui une pratique courante après une crémation. Elle n'en reste pas moins réglementée et il est donc nécessaire d'effectuer certaines procédures avant de pouvoir réaliser le souhait du défunt.

Cadre réglementaire

La loi interdit désormais de conserver une urne funéraire à son domicile. Si la destination des cendres n'a pas encore été décidée au moment de la crémation, les crématoriums proposent en général de conserver l'urne funéraire pour vous pendant un an.

Vous pourrez retrouver les informations générales sur la page consacrée à la dispersion des cendres.

Pour une dispersion de cendres en pleine mer ou une dispersion dans l'océan, renseignez vous également avant la crémation. En effet, en fonction de la destination des cendres, plusieurs matériaux d'urnes adaptés peuvent vous être proposés (urnes en sel, urnes en carton...).

La dispersion de cendres en rivière, et plus globalement dans les cours d'eau peut être interdite. La mairie du lieu envisagé de dispersion pourra vous renseigner sur les possibilités de dispersion dans les cours d'eau de la commune.

Quelles formalités pour une dispersion de cendres en mer ?

La dispersion ou l'immersion d'une urne funéraire en mer après une crémation nécessite d'avoir préalablement effectué :

  • Une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt, en précisant l'identité du défunt, la date de la dispersion ainsi que le lieu de dispersion
  • Une déclaration à la mairie du port d'attache du bateau qui effectuera la dispersion ou l'immersion des cendres en mer.

Réglementation maritime spécifique à la dispersion de cendres en mer

L'immersion de cendres en mer peut se dérouler une fois les deux déclarations en mairie effectuées.Il faudra néanmoins veiller à ne pas aller à l'encontre des réglementations maritimes locales.

Une zone de 300 mètres par rapport à la côte est exigée quel que soit le lieu de dispersion en mer (loi du 2/01/1986 et article L. 2213-23 du CGCT) . Cependant, pour les urnes biodégradables (urnes en sel, en carton, ou tout autre matière biodégradable), l'immersion en mer doit s'effectuer à une distance de 3 milles marins, soit environ 6km des côtes.

Il faudra également que l'immersion de l'urne soit effectuée hors de toute voie ou espace public maritime (port, chenal d'accès, parc de culture...) ou des zones de pêche au chalut ou au filet.

Encore une fois, pour être certain d'effectuer la dispersion de cendres en mer ou l'immersion de l'urne dans de bonnes conditions, il est nécessaire de se rapprocher de la préfecture maritime compétente qui est à même de délivrer les informations liées à la zone concernée.

Dans les régions maritimes, les pompes funèbres du secteur pourront souvent vous proposer la prestation et ainsi vous faciliter les démarches. Des acteurs spécialisés peuvent également offrir une telle prestation.

De magnifiques sites marins sont adaptés à la dispersion de cendres partout en France :

En mer méditerranée :

  • Cannes
  • Antibes
  • Nice
  • Calanques de l'Esterel
  • Hyères

Océan Atlantique :

  • Le Havre
  • Cherbourg
  • Royan
  • Belle Île en Mer
  • Plogonnec
  • ...