Pompes Funèbres animales

Les règles à observer

Il est clairement possible d’enterrer soi-même son animal de compagnie lorsque ce dernier vient à décéder. La majorité des gens utilisent leurs jardins comme lieu d’inhumation. Il est cependant important de savoir que cette pratique est très règlementée :

  • L’animal à enterrer ne doit pas avoir un poids excédant 40 kg
  • Le lieu d’inhumation doit être distant de 35 m d’un lieu d’habitation ou d’un point d’eau
  • Le corps enterré doit être recouvert par de la chaux vive quand il n’est pas dans un cercueil
  • Une profondeur de 1m 20 est requise pour l’inhumation

Pour les animaux pesant plus de 40 kg, la loi interdit scrupuleusement de l’enterrer chez soi. Il faut recourir aux services d’un équarisseur qui devra venir chercher le corps dans un délai de 48h.

Au-delà de 48h, le vétérinaire a la possibilité de s’occuper du corps conte une rémunération.

Pourquoi ?

Les pompes funèbres pour animaux en France sont de création plutôt récente. Pendant longtemps, la pratique qui prévalait consistait à confier son fidèle compagnon décédé à un équarisseur, à l’enterrer soi-même (le plus souvent dans un jardin ou un espace près de chez soi) ou à le confier à un vétérinaire pour la crémation.

La mission des pompes funèbres est de plusieurs ordres :

  • Accompagner le plus dignement les animaux dans leur dernière demeure en offrant des soins préalables, si nécessaires, à la demande des propriétaires
  • Aider les propriétaires d’animaux décédés à se conformer aux exigences légales existantes
  • Soutenir moralement ces propriétaires dans ce moment difficile de deuil et de tristesse

En accord avec le propriétaire, les pompes funèbres prennent en charge le compagnon au domicile de son propriétaire, ou chez le vétérinaire. Elles vont ensuite l’acheminer, vers leurs locaux s’il y a des soins particuliers à appliquer, ou directement vers le lieu défini pour la crémation ou l’inhumation.

Inhumation ou Crémation animale ?

Lorsque l’on perd un animal, on a le choix entre divers scénarii. Le propriétaire peut décider de recourir à la crémation ou à l’inhumation.

La crémation animale

Dans la cadre de la crémation, les pompes funèbres pour animaux, pourront vous proposer d’opter pour une crémation collective ou une crémation individuelle.

Si vous choisissez la crémation collective, plusieurs animaux dont le vôtre seront incinérés simultanément, et vous ne pourrez pas récupérer les cendres.

Si votre choix se porte plutôt sur la crémation individuelle, à la fin de l’opération, vous avez la possibilité de récupérer les cendres de votre animal. Libre ensuite à vous, de les garder chez vous ou de les enterrer dans un cimetière pour animaux. Le crématorium animalier chez le vétérinaire peut aussi se révéler être une option.

La crémation individuelle est plus onéreuse que la crémation collective. Il faut prévoir entre 150 et 300 euros pour une crémation individuelle, selon le poids de l’animal.

L’inhumation animale

Les pompes funèbres pour animaux fournissent généralement l’ensemble des services comprenant la préparation de l’animal, la sélection du cercueil, le transport et l’inhumation proprement dite. Ce service peut inclure selon vos préférences, la sépulture, les écriteaux commémoratifs etc. Il est aussi possible d’offrir à son fidèle compagnon disparu un monument funéraire ou une pierre tombale.

Le corps de votre animal peut être mis dans un cercueil en bois, dans une boite en carton, emballé dans un linge, mais l’utilisation d’un sac plastique est légalement prohibée.

Cimetière animalier

Plusieurs dizaines de cimetières, destinés à recevoir les corps d’animaux de compagnie décédés, existent en France. On peut y acquérir pour 100 euros/an une concession d’une profondeur de 50 mètres et pouvant facilement accueillir plusieurs animaux.

Divers types de contrats de concession existent et ils peuvent couvrir à votre demande, une durée de 1, 30, 40 ou 50 ans. Il faudra finalement aussi s’acquitter de la taxe d’inhumation d’un montant de 10 euros.

Parmi les cimetières animaliers qui se trouvent en France, les deux plus importants semblent être celui de Asnières-sur-Seine et celui de Villepinte en ile-de -France.